Musée de Grenoble – Grande section de maternelle 22/11/2018

CaptureArrivée en bus au Musée de Grenoble

Regroupement dans une salle de l’exposition égypte

Les 2 animatrices racontent la légende d’Osiris :

Osiris fut le premier des pharaons régnant sur l’Égypte, aux côtés de sa sœur et épouse Isis. Il était bon, juste et sage.

Seth, jaloux, voulut le tuer et complota contre lui. Il organisa un banquet où il avai tplacé un coffre magnifique, qu’il avait fait fabriquer par ruse à la mesure du corps d’Osiris. Seth déclara au banquet qu’il offrirait ce magnifique coffre à celui qui, en s’y couchant, le remplirait parfaitement. Lorsque Osiris s’y étendit, Seth rabattit rapidement le couvercle, le cloua, et le jeta dans le Nil.

Désespérée, Isis chercha Osiris jusqu’en Phénicie. Elle y retrouva le cercueil et le ramena en Égypte. Mais Seth réussit à s’emparer du corps et le coupa en quatorze morceaux qu’il dispersa.

Isis rassembla les membres épars de son mari, reconstitua le corps avec l’aide du dieu Anubis, l’entoura de bandelettes (Ce fut la 1ère momification) et réussit à lui rendre vie.

Capture1Depuis ce jour, Osiris règne sur le royaume des morts et peut ouvrir, pour chaque Égyptien, après la mort, les portes de l’éternité.

Les ouchebtis sont des statuettes peintes en vert ou bleu, en bois ou en pierre, qui étaient enterrées en grand nombre (il y en avait au moins 365 soit 1 par jour) avec les morts dans l’Egypte ancienne. Les ouchebtis devenaient leurs serviteurs  dans l’au-delà. Ils pouvaient être : boulanger, pêcheur, architecte, paysan…

Puis nous sommes allés voir la déesse lionne, la statue de Sekhmet (bronze, 1350 av JC), qui protège la famille royale et apporte malheur et maladies à leurs ennemis.

Ensuite, nous sommes montés à l’atelier d’arts plastiques, une grande salle joliment décorée par des décors de l’Egypte ancienne : divers dieux et déesses. Il y avait même une vitrine avec  beaucoup d’ouchebtis.

Ensuite, nous sommes montés à l’atelier d’arts plastiques, une grande salle joliment décorée par des décors de l’Egypte ancienne : divers dieux et déesses. Il y avait même une vitrine avec  beaucoup d’ouchebtis.

Après nous avoir raconté une petite histoire, l’animatrice a sorti du coffre 33 statuettes en plâtre, des « ouchebtis », et en a distribué un à chaque enfant.

Capture2Chaque enfant s’est entraîné à écrire son initiale en hiéroglyphe sur une feuille de papier puis l’a écrit sur le côté de l’ouchebti. Puis chacun a dessiné un sac à dos, les cheveux et quelques motifs pour décorer la statuette.

Quelle fierté de montrer leur ouchebtis tout décoré au crayon à papier !

Après avoir enfilé un tablier, à l’aide d’un pinceau encre de couleur, les enfants ont peint leur statuette de la couleur de leur choix.

Capture3Puis c’était l’heure de la pause goûter et récréation.

Ensuite, Visite libre du Musée.

Les enfants regardent à leur guise les sarcophages. Ils sont émerveillés devant de tels trésors !

« Dis, Maîtresse, pourquoi il n’y a plus de momie à l’intérieur des sarcophages ? »

Effectivement, il ne reste plus que l’écrin, les objets décoratifs…

Capture4 Capture5

Nous avons poursuivi la visite en observant des scribes égyptiens, des papyrus, des vases canopes, des masques africains, en entrant dans un temple, en contemplant diverses installations… sans oublier « La hourloupe » de Jean Dubuffet !

FIN